Le développement du secteur des énergies renouvelables couvre également le renforcement de l’industrie privée mais aussi la formation professionnelle et la recherche appliquée. En effet, l’émergence de projets de recherche et développement (R&D) concrets et utiles à l’innovation industrielle au Maroc induira les changements structurels nécessaires à la mutation de l’industrie marocaine vers le marché émergent des technologies vertes.

Développer les compétences des chercheurs marocains :

La capacité des chercheurs marocains à intégrer, d’une manière effective et contributive, la communauté internationale du savoir est essentielle pour inscrire la recherche au Maroc sur les voies les plus actuelles et les plus prometteuses tout en restant proche des besoins spécifiques des opérateurs et du tissu industriel marocains. Cela suppose que l’on ait créé les conditions nécessaires à l’émergence et au développement de compétences nationales ainsi que des espaces propices à l’échange et au partage des connaissances et des savoirs.

Encourager la recherche et l’innovation :

C’est dans ce cadre que la GIZ Energy Maroc soutient la recherche, l’innovation et le développement des compétences dans le domaine des énergies renouvelables au Maroc, en l’occurrence à travers :

  • L’appui aux plateformes de tests solaires pour la recherche solaire dans les conditions du désert : des activités d’assistance technique qui ciblent particulièrement le Green Energy Park de Benguérir (IRESEN) et la Plateforme R&D de Ouarzazate (MASEN) ;
  • L’appui au montage et à la réalisation de projets de recherche innovants.

Tisser des liens à l’international :

  • Des activités de renforcement des capacités et de réseautage des chercheurs marocains au niveau national et international ;
  • L’appui à l’organisation et à la participation de chercheurs marocains aux évènements nationaux et internationaux en lien avec les énergies renouvelables. Ces activités privilégient les rencontres entre le monde académique et le monde industriel autour des questions solaires, pour permettre aux participants marocains de présenter leurs travaux de recherche, de s’enquérir des dernières innovations en la matière et de tisser des liens avec leurs homologues d’autres institutions internationales.