Selon une étude menée par le Ministère de l’Énergie, des Mines et du Développement Durable (MEMDD), la transition énergétique du Maroc devrait contribuer à la création de plus de 13 300 emplois dans le domaine des énergies renouvelables et 36 800 emplois dans celui de l’efficacité énergétique. Plus qu’un objectif, alimenter ces secteurs avec des managers, des ingénieurs et des techniciens qualifiés est un facteur clé de réussite de la transition énergétique. La contribution de la GIZ s’articule autour de quatre axes dont l’action coordonnée vise à maximiser la création d’emplois « verts » au Maroc.

Créer un environnement favorable

La création d’emplois « verts » nécessite un environnement favorable. La GIZ soutient depuis 2008 les institutions concernées dans l’élaboration d’un cadre réglementaire, législatif, normatif et financier qui encourage le développement des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique.

Porté par le MEMDD en étroite collaboration avec la GIZ, un processus de consultation d’environ 500 acteurs locaux a été mené en 2016-2017, afin d’identifier les barrières et les leviers à la création d’emplois verts dans quatre régions marocaines (Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Souss-Massa, Beni Mellal-Khénifra et Marrakech-Safi). Forts des résultats de ce processus, les décideurs politiques locaux ont élaboré des plans d’action et mis en œuvre des premières activités qui ont généré plus de 100 emplois.

Améliorer la qualité de l’offre de produits et de services

La GIZ soutient en parallèle les autorités marocaines dans la conduite de formations à destination de divers groupes professionnels dans le but d’améliorer l’offre de produits et de services dans les secteurs des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique. La GIZ propose également un accompagnement plus étroit dans la pérennisation des emplois « verts » lorsque ceci est nécessaire.

Stimuler la demande

Un autre aspect clé de la stimulation du marché, est d’informer les groupes de consommateurs potentiels sur les avantages des technologies et des services dans les secteurs des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique. La GIZ soutient ainsi les autorités marocaines dans la conduite de mesures de sensibilisation à destination du grand public. Etant donné que les médias jouent un rôle quotidien de diffusion d’informations auprès de millions de citoyens marocains, la GIZ a formé un groupes de journalistes marocains dans l’objectif de leur donner les connaissances nécessaires pour informer la population des avancées de la transition énergétique de manière ciblée et pertinente.

L’intermédiation entre l’employeur et le demandeur d’emploi

L’intermédiation est un autre levier sur lequel il faut agir pour créer des emplois « verts » : la GIZ vise ainsi à faciliter la mise en contact entre les employeurs et les demandeurs d’emplois au Maroc. Un « Carré Compétences » a été financé par la GIZ lors du salon Pollutec à Casablanca en 2015 afin d’accroître la visibilité des demandeurs d’emplois dans les secteurs des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique.