1er mars 2018

MEMDD, Rabat


Un atelier sur la modélisation macro-économique de la politique énergétique a eu lieu le 1 mars 2018 au Ministère de l’énergie et des Mines et du Développement Durable (MEMDD) à Rabat.

L’événement marquait le lancement d’un processus d’appui du projet DKTI 1+2 de la Coopération allemande pour le développement durable (GIZ) avec la Direction de l’observation, de la coopération et de la communication (DOCC) du MEMDD.

L’objectif de cette mission consiste à développer un modèle pour analyser les effets économiques des décisions politiques en matière d’énergie, par exemple :

  • Quel est l’impact des énergies renouvelables sur la croissance économique et l’emploi ?
  • Comment une réduction de la consommation de carburant pourrait améliorer la balance commerciale du Maroc ?
  • Combien dépensent les différents types de ménage pour l’énergie et combien profitent-ils de subventions ?

Le MEMDD lance ce travail avec les partenaires institutionnels qui étaient représentés à l’atelier : la HCP, l’ONEE, la MASEN, la DEPF, l’INSEA et le 4C. Il s’agit de renforcer la collaboration et le partage de données entre eux selon leurs prérogatives respectives.

Mme Machkouri, chef de division auprès de la DOCC et M. Lempp, responsable de projet de la GIZ ont souligné l’importance de ce genre d’analyse dans le contexte de la transition énergétique du Maroc et son ambition d’en saisir les opportunités socio-économiques.

L’appui scientifique est assuré par le réseau de modélisation ECOMOD. Son représentant, Professeur Ali Bayar, a souligné la nature « sur mesure » et extensible du modèle qui sera programmé en GAMS avant d’introduire l’architecture du modèle.

La discussion vivante entre les participants témoignait de l’intérêt dans ce projet collaboratif.